Visiteurs connectés : 1

| Par thèmes | Plan du site | Glossaire |
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Liens morts | visites : 46180 | Agenda | Mentions Légales |
Accueil > Rosny-sous-Bois > Autrement Rosny : Construire sans dévaster notre environnement
Autrement Rosny : Construire sans dévaster notre environnement

jeudi 23 mai 2013, par Rosny-insoumis-gC | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : jeudi 23 mai 2013 à 02:34

Cet article a été vu 72 fois.




Autrement Rosny :
Construire sans dévaster notre environnement

filet grisbleu

En Ile-de-France 3,5 millions de mètres carrés de bureaux vacants attendent, parfois depuis des années, leurs futurs locataires. En délivrant un permis de construire aux promoteurs, de nombreux maires ont adopté une politique à courte vue, centrée sur l’élargissement de leur base d’imposition, afin d’augmenter leur budget de fonctionnement. En d’autres termes, ils ont favorisé la construction de bureaux, plutôt que celle de logements, pour récolter plus d’impôts locaux. Ce faisant, ils ont fait passer leurs préoccupations financières avant le besoin de leurs électeurs.

Pour accélérer la mise à disposition de logements sur le marché, la ministre du Logement, Cécile Duflot, a présenté plusieurs ordonnances, en Conseil de ministres. L’une d’entre elles facilite la transformation de bureaux vides en en bâtiments d’habitation en levant les dispositions juridiques qui empêchent de pouvoir délivrer des permis de construire allant dans ce sens.

A Rosny, Claude Capillo, maire UMP, serait bien avisé d’utiliser ce dispositif pour transformer les bureaux vides du quartier des Portes de Rosny en logements sociaux. Il devrait également réviser sa politique foncière, laquelle a pour effetde multiplier les chantiers de résidences privées dans les quartiers pavillonnaires, sans répondre aux besoins de logement du plus grand nombre. Le prix de ces nouveaux logements est en effet très supérieur aux possibilités financières des familles populaires et de la classe moyenne.

L’Uram (UMP + UDI)), qui gère Rosny depuis bientôt 30 ans, livre la commune aux promoteurs pour « permettre aux gens de se loger ». Cette hypocrisie se double d’une indifférence criminelle à l’égard de la transformation de pavillons ou de jardins potagers en immeuble. A l’exemple des chantiers le long de la rue Missak Manoukian. Cette dégradation de nos conditions de vie contredit le « bien vivre ensemble » revendiqué depuis des années par la droite rosnéenne.

Aminata Gakou Aminata Gakou Conseillière municipale - Autrement Rosny


Retour au début de l'article


 


Retour au début de l'article

Retour en haut de page

2011-2019 / Rosny insoumis
SPIP | Se connecter |