Visiteurs connectés : 0

| Par thèmes | Plan du site | Glossaire |
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Liens morts | visites : 43556 | Agenda | Mentions Légales |
Accueil > France - UE > La revue de la semaine : #RDLS11 par Jean-Luc Mélenchon
La revue de la semaine : #RDLS11 par Jean-Luc Mélenchon

jeudi 15 décembre 2016, par FdG-R-gC | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : lundi 19 décembre 2016 à 08:14

Cet article a été vu 40 fois.




La revue de la semaine
#RDLS11
Youtube, Inscription sur les listes électorales,
Réchauffement climatique et le méthane .. un gaz à effet de serre,
La guerre au Moyen-Orient, Alep ..

Dans ce 11e épisode de la revue de la semaine, Jean-Luc Mélenchon parle de l’inscription sur les listes électorales qui se termine le 31 décembre à minuit. Puis il aborde la question de la libération du méthane, puissant gaz à effet de serre, dans l’atmosphère.
Enfin, Jean-Luc Mélenchon donne son point de vue sur Alep et plus largement sur la situation syrienne et moyen-orientale.

Sommaire :
- 00:00 : Introduction,
- 02:07 : Inscription sur les listes électorales,
- 05:43 : Le méthane, puissant gaz à effet de serre, qui se libère dans l’atmosphère,
- 13:27 : La situation à Alep, en Syrie et au Moyen-Orient.

#RDLS11 - Jean-Luc Mélenchon

Le Moyen-orient : Syrie, Alep, l’Irak, Yémen, ..,
Jean-Luc Mélenchon :

« Je vais passer maintenant à un sujet .. qui me percute certainement autant que vous tous .. mais moi en plus m’indigne et donne l’occasion à mes adversaires .. de me traiter d’une façon qui est absolument inacceptable, et j’espère que vous vous joindrez à mon indignation sur le sujet. Ces dernières heures nous avons été tous bouleversés par la diffusion des images en provenance d’Alep et du bombardement que la partie Est de cette ville est en train de subir. A cette occasion, et d’une manière dont je comprends l’efficacité électorale contre moi, mais dont je désapprouve moralement, absolument l’usage, on fait de moi un ami .. des bombardements .. sur cette partie de la ville. Et évidemment cela suscite en moi une immense indignation, comment peut on penser qu’il y a une personne ici ou là qui aime les bombardements et leurs conséquences ... Donc à ceux qui se poseraient des questions, je leurs dit que je suis comme eux, indigné, blessé .., et comme il se trouve que j’ai des moyens particuliers de connaître les détails, je le suis peut-être .. beaucoup plus que quelque uns de ceux qui s’en tiennent aux images seulement.

Mais je connais le pouvoir des images .., notamment en période de guerre. Il y a un dicton de journalistes qui dit que la première victime d’une guerre c’est la vérité. Voyez-vous il y a pour certains une façon de s’indigner sur les bombardements d’Alep, qui leurs permet de rester silencieux sur ce qui ont lieu en ce moment même à Mossoul, dans une bataille aux corps à corps épouvantable et je vous garanti qu’à Mossoul on ne jette pas des croquettes pour les chats des gens qui se trouvent là et des bonbons pour leurs enfants. Ce sont des bombes qui détruisent tout, qui écroulent là aussi des immeubles, et de la même manière qu’il y a des bombardements en cours au Yémen. Voyez-vous de mon côté, tous les bombardements m’écœurent ! Pas certains seulement ... Et c’est vrai des bombardements comme de la guerre en général. Quand les choses vont si mal, quand on sent que .. d’un point de fixation pourrait contaminer .. l’espace tout entier, et que la guerre pourrait se généraliser, il faut raison gardée. .. Ce qui est en cause à Alep comme à Mossoul, comme au Yémen, comme sur la frontière de la Turquie, c’est un plan d’ensemble qui font que se confondent les puissances régionales, qui chacune espèrent arracher un morceau du territoire de la Syrie, ou se garantir le passage sur son territoire et l’accès aux richesses que représentent les gazoducs et les oléoducs. Rien d’autre .. ce n’est pas une guerre de religion qui a court en ce moment, c’est une guerre d’intérêt ... Et à mes yeux tous ceux qui essayent de déséquilibrer le regard que l’on porte sur cette région, ne rendent service à personne, même pas à eux même .., car l’histoire finira par montrer quels menteurs ils ont été. Je me souviens trop de cette période où on nous a accablé de témoignages qui étaient destinés à nous convaincre qu’il y avait des armes de destruction massive, en Irak et ensuite on a essayé de nous prouver que Saddam Hussein quasi personnellement avait débranché les couveuses des enfants nouveaux nés, avant qu’on s’aperçoive que la personne qui racontait cela était la fille d’un ambassadeur de l’Arabie Saoudite, et que cette situation n’avait jamais eu lieu. Bien sûr les bombardements ont lieu à Alep et sont terribles, ils opposent des armées et non pas une armée contre des civiles. Ceux que l’on qualifie aimablement à intervals réguliers de rebelles, sont des combatants d’une armée qui se réclame de l’islamisme, et qui de son côté chaque jour tire sur Alep Ouest où se trouve la zone sous contrôle gouvernemental. Encore une fois je ne dis rien de tout cela pour émanciper l’un ou l’autre, de sa responsabilité .. mais pour dire la vérité. Ce qui se passe vraiment et quel doit être notre point de vue. Notre point de vue c’est celui des Français, et les intérêts de la France. L’intérêt de la France c’est la paix. Pour arriver à la paix il y aune méthode, la coalition universelle pour en finir avec Daesch. Mais est ce que l’on veut vraiment en finir avec Daesch ? J’observe que certains pays ont été conduits à reconnaître qu’ils avaient directement financés cette armée ! Et pour moi je ne fais pas de différence entre Daesch et les autres branches de ce type, notamment des troupes d’Al-Qaïda qui se trouvent à Alep Est, qui sont directement responsables des assassinats et des meurtres qui ont eu lieu en France ! Une coalition universelle et la mise autour de la table de tous ceux qui ont parti pris à cette guerre, pour discuter sérieusement des vrais intérêts qui sont en cause. Cela signifie, premièrement que la Syrie ne doit pas être démembrée, en particulier il ne serait être question de séparer le plateau du Golan du reste de la Syrie, il ne serait être question de séparer la partie qui confine à la Turquie pour la placer sous son contrôle, de la même manière qu’en Irak il ne peut pas être question de placer le Kurdistan sous le contrôle de la Turquie, pas d’avantage qu’il ne peut être question de continuer à persécuter les populations Sunnites des villes où cette pratique de l’Islam est majoritaire, par le gouvernement central qui lui a des affinités Chiite. La paix consiste à nommer les problèmes et à tâcher à les nommer un à un, pas de se faire les stipendiers de la propagande des uns et des autres. Je le dis d’autant plus fermement que j’ai vu encore aujourd’hui, dans une tribune, monsieur Jadot qui se croit bien inspiré, de sans sesse de venir alimenter des querelles sans fins avec moi, me reprocher je ne sais quel pour la énième fois .. amitié avec monsieur Poutine, .. voir soutien politique à monsieur poutine. Monsieur Jadot est décidément bien étrange, il était le directeur des actions de terrain de Greenpeace, je ne me souviens pas qu’à l’époque où une équipe de Greenpeace a été interceptée par la Russie, alors quelle se livrait à une attaque d’une plate-forme forait pour trouver du pétrole et dont le danger était extrême. Et bien il est protesté contre le fait que Noël Mamère et moi, Noël Mamère et moi .. pas lui, Noël Mamère et moi avons signé une tribune pour demander la libération de ces militants de Greenpeace. Alors même que nous étions parfaitement conscient du fait qu’en droit international c’était un acte de piraterie ... Mais nous pensions que c’était un acte d’insoumission écologique et qu’il fallait pour cela ceux qui l’avaient commis. A l’époque, j’étais du côté de ces gens, et je le suis toujours. Et j’aimerais savoir pourquoi on m’impute une proximité avec quelqu’un qui a mis en prison le seul ami que je peux avoir en Russie et qui est le président du Front de Gauche de Russie ! Vraiment cela est insupportable et indigne d’un débat sérieux, entre gens sérieux ! La guerre est une réalité, pas un jeu, pas un alibi qu’on peut se servir pour nourrir ses campagnes électorales ! Si demain nous gouvernons la France, que ce soit lui ou un autre ou moi, nous aurons à faire face à ce problème et à le régler, avant que la guerre se généralise. Cela ne sert à rien d’aller participer aux bataillons de combattants médiatiques qui viennent chaque jours en rajouter pour appeler à la confrontation avec la Russie. Car je sais toujours la conclusion qui est tirée, c’est que contenu de ce qui se passe là-bas, il faudrait qu’on se batte ici avec les russes. Cela me paraît totalement déraisonnable, j’y suis absolument opposé, je suis pour la paix en Europe et là-bas ! Et je m’en donne les moyens avec une politique cohérente, avec des revendications qui sont cohérentes ! Vous tous qui m’écoutez, je vous demande d’y réfléchir, ne vous laissez pas entraîner, enroller dans une guerre aux côtés d’un des combattants ! Pensez d’abord à notre intérêt à tous, c’est à dire à la paix .., et si on veut la paix il faut s’en donner les moyens .. pas aller battre le tambour des armées étrangères .. ! »

Article(s) connexe(s) :

- Abonnez-vous à la chaîne,
- Classement mondial des youtubeurs dans la catégorie « Actualité et politique »,
- Pour vous inscrire sur les listes électorales,
- La COP 21 et la réalité de l’engagement des États,
- Donald Trump nomme Rex Tillerson, PDG d’ExxonMobil, au poste de secrétaire d’État,
- La « bombe » méthane va exploser, et ça ne sera pas beau,
- Inondation de la centrale nucléaire du Blayais en 1999,
- Attentat contre Charlie Hebdo : nouvelle revendication d’Al-Qaïda,
- La tribune de Jean-Luc Mélenchon et Noël Mamère - « Liberté pour les militants de Greenpeace ».


Retour au début de l'article


 


Retour au début de l'article

Retour en haut de page

2011-2018 / Rosny insoumis
SPIP | Se connecter |
pas vu à la télé"